jeudi 30 juin 2016

La perfection ? et puis quoi encore ?



C'est mon premier article ou je commence à m'ouvrir. C'est plus dure à écrire, les réactions et les critiques peuvent être plus négative qu'un article où je parle juste d'un rouge à lèvres. Mais je trouve qu'ils sont plus intéressant. J'avais envie de vous faire partager mes pensées, en cette période de l'année on ressort les shorts, les maillots de bains. On est confronté chaque jour à des pubs pour crème/pilule amincissantes, pour des jambes plus douces, plus lisses, moins poilues, des images sur papier glacé au silhouette ultra fine, coupes de cheveux parfaites qui ne peuvent pas être reproduites dans la réalité. L'homme et la femme sont normatisés. On doit être comme ceci ou comme cela pour correspondre au modèle produit par la société. on vit dans un monde très critique, à propos de tout.
On devrait être moins difficile avec nous même, avec les autres. Mais comment faire face à tous ces messages subliminaux qui nous assaillent ?

Des fois j'entends "je peux pas mettre de short je me suis pas épilée". Moi, avec mon épilateur électrique je mets 1 heure pour m'épiler, lorsque j'ai des choses à faire je n'ai pas forcement le temps de prendre 1 heure de ma journée pour m'épiler. Est-ce que je devrais pour autant mettre un jean, supporter la chaleur? Tout ça car la vision de la société voudrait que l'on soit parfaitement épiler ? Moi je dis non. Je sors maintenant en short sans mettre épiler, et si ça dérange quelqu'un et ben tampis. Et 99% du temps personne ne le remarque.
On ne devrait pas ne pas oser se mettre en short pour 3 poils sur nos jambes, que les autres ne voient pas au final.
On ne devrait pas ne pas oser se mettre en short parce que notre jambe n'est pas lisse et ne rentre pas dans un jean taille 36.

J'ai pas forcement le temps le temps de faire 1 heure de sport par jour, de mettre 1 heure pour me coiffer, de vérifier que mes poils soient bien épilés. Pourquoi ? Parce que j'aime dormir 9 heures par nuit, que je suis à la fac, que je dois bosser mes cours, et quand j'ai du temps libre j'aime bien en profiter, j'aime bien regarder un épisode de série ou lire un livre. J'aime bien profiter de la vie. C'est à oublier qu'une journée ne dure que 24 heures et que nous sommes qu'humain.

J'ai décidé d'arrêter de m'en faire parce qu'au final on a tous des trucs chez nous qui nous complexe. Sachez qu'au final surement personne ne le remarque. 
En rentrant dans le jeu créé par la publicité, on l'encourage. Et si on s'acceptait ? On acceptait d'être tous différents. De ne pas forcement ressembler à ces images de papier glacé qui nous font complexer.

Avant j'osais pas sortir en mettant des tallons, ou en mettant cette robe. Je me disais mais qu'est ce que les autres vont penser ? Puis petit à petit, j'ose. Je mets de talons, je mets du rouge à lèvres.
La dernière fois j'ai osé sortir en m'habillant comme je le voulais. J'ai mis une jupe longue et un crop top. Et vous savez quoi ? Tout c'est bien passé. J'ai osé braver le regard des autres, qui je suis sur au final en n'avait rien à faire de comment j'étais habillé.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire