dimanche 19 février 2017

A la poursuite de mes rêves



Avez-vous déjà eu l'impression de perdre votre temps ? De vous demander mais qu'est ce que je fais là ? En ce moment c'est ce qui m'arrive. J'ai le sentiment d'être prisonnière d'une routine qui ne correspond pas à la façon dont j'aimerais vivre ma vie. Du coup l'effectuer tous les jours devenait pesant. J'avais de moins en moins envie d'aller à la fac. Vous allez me dire personne n'aime vraiment ça, mais moi si, j'aime étudier. J'aime occuper mes journées à étudier des sujets intéressants. Mais pendant ces cours, la seule chose à laquelle je pensais c'était partir. A toutes les choses que je pourrais faire à la place.

Il y a une chose que je déteste par dessus, c'est me sentir enchaîner

J'ai envie d'écrire, de lire. Je n'ai pas envie de rester enfermé dans une salle de classe, me privant de mon temps. Nous sommes déjà en février 2017, j'ai l'impression que hier nous étions en 2014. Que s'est-il passé entre hier et aujourd'hui ?




J'ai envie de partir voyager, de partir faire mes études ailleurs, de partir travailler ailleurs. De partir vivre ailleurs tout simplement. Pas de destinations en particulier, simplement ailleurs. Partout.

J'aime cette sensation d'être à l'étranger, ailleurs que chez moi. Je me sens plus légère. Je vais plus facilement vers les autres. Je me préoccupe moins du regard des autres. Je trouve aussi que pas mal de pays sont plus tolérant que la France, plus ouvert d'esprit. 

J'ai réalisé que j'attendais depuis un bon moment ça vienne à moi. Quand ? Plus tard, comme si la solution allait arriver toute seule dans ma main.
J'ai pris conscience que je n'avais pas à attendre, je pouvais y arriver maintenant. Qu'est-ce qui m’empêchait de partir ? Pourquoi pas ?

Est-ce que ce que je fais là tout de suite me convient vraiment et comment pourrais-je améliorer ma situation ?

  La question à se poser pour être heureux   : Cet article m'a vraiment ouvert les yeux. Il a un peu agi comme un électrochoc. Je ne me la suis pas posée quatre fois par jour comme précisé mais elle a trotté dans ma tête pendant un bon mois. Je me suis dis mais qu'est ce que j'attends ? Car je savais au moment où je l'ai lu que ma vie en général n'était pas celle que je voulais. Je pouvais sur le moment prendre des petites décisions comme me consacrer du temps pour pouvoir lire plus ou encore me coucher plus tôt. Mais rien ne changeait vraiment

Alors j'ai cherché les masters à l'étranger, j'ai pris rendez-vous pour refaire mon passeport et pour passer le toeic et le toefl. Je me sens déjà mieux.
Je ne sais pas encore où je serais, mais je sais que ça sera quelque part. Bizarrement je me dirige vers l'inconnu, mais je me sens libérée. Sortir du chemin conventionnelle qui me convenait pas. Être étouffée par mes études n'était pas une solution, j'aurais fini par décrocher à un moment alors que j'adore ça. Mais j'ai pas envie que ma vie se résume à cela. Le monde ne va pas s'écrouler si je prends un an pour moi. Si je fais ma rentrée en décalé en Janvier, ma vie continuera à tourner. 



Des fois suivre ses rêves c'est aussi accepter ne pas avoir l’approbation des autres. Je change encore une fois de voie dans mes études. Suivre ses rêves n'est pas toujours facile. Il faut faire face aux peurs, aux critiques, à l'angoisse des parents qui ne comprennent pas. C'est faire face à l’incompréhension, mais aussi peut-être aux jugements. On vit dans un monde où chacun se sent libre de donner son avis. J'ai décidé de ne pas suivre les règles des autres, d'arrêter de faire ce qui ne me correspond pas.

Je n'ai pas envie d'avoir de regret. Je pense que les choix que j'ai pris jusqu'à présent font de moi la personne que je suis aujourd'hui. Qui assume qui elle est. Et certaines personnes pourraient dire qu'ils n'étaient pas les meilleurs. Mais ils m'ont permis de devenir celle que je suis.

Bad choice made good story, designer your own disaster, create your life. Les mauvais choix font de bonnes histoires, crée ton propre désastre, crée ta vie. 

Une fois que je me suis décidée, les portes se sont ouvertes devant moi. Comme si elles attendaient que j'y crois pour apparaître. Je pense qu'il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser quelqu'un à se décider. Chacun est différent, le vivra différemment. Ça peut être juste la lassitude, un livre, une rupture, un article, une perte, une chanson, une rencontre... Mais rien ne sert de forcer le déclic. Il arrivera quand se sera l'heure. 


4 commentaires :

  1. Alors je crois qu'on peut te souhaite de t'épanouir dans la nouvelle aventure qui t'attends ailleurs !
    http://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que les remises en question sont nécessaires à certains moments de notre vie pour être sûrs qu'on est encore sur la bonne voie (celle qui nous rend heureux) ou pour en changer si ce n'est pas le cas. J'ai eu la même réflexion l'année dernière, de longs mois à remettre tout en question pour aboutir sur un article un peu comme le tien, à l'occasion de mes 27 ans, et ma démission deux mois plus tard. J'ai eu de la chance, j'ai été soutenue par tout le monde (sauf par mon chef qui me disait que je prenais une mauvaise décision mais je pense honnêtement que c'est plutôt parce qu'il voulait que je reste dans l'équipe ahahah). Je pense qu'il y a des décisions imprudentes et d'autres qu'on doit prendre. A notre âge, il est plus facile de changer de voie que quand on devient plus vieux et qu'on a plus de responsabilités (comme des enfants à nourrir par exemple), alors il faut savoir faire le premier pas comme tu l'as fait. Je ne suis pas du genre à penser que nos études détermineront notre vie entière, il y a beaucoup de métiers qu'on peut exercer sans avoir fait d'études sur la question, mais si tu as l'occasion de te rendre compte dès maintenant que tu ne veux pas travailler dans ce que t'étudies, c'est mieux d'oser se remettre en question maintenant qu'une fois le diplôme en poche :) !
    J'espère que tu trouveras le bonheur ailleurs, comme je l'ai fait moi :). Bisous !

    Léonor,
    www.lavidafueradebelgica.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu as été soutenu et que tu as réussit :) J'ai hâte de commencer quelque chose de nouveau

      Supprimer