dimanche 26 février 2017

En route vers annecy



J'aime les grandes étendues d'eau, le doux bruit d'une cascade ou d'une rivière. J'aime aussi la montagne, son air frais et son calme.
J'aime l'atmosphère d'une gare ou d'un aéroport. Ce sentiment d'être là mais de pouvoir aller partout. D'être une personne parmi tant d'autres, chacun à sa propre histoire, son propre chemin, sa propre destination.


J'aime prendre le train seule, être livrée à moi-même. J'aime l'aventure. Courir pour attraper le train suivant. Parler à des gens que l'on ne connaît pas, des fois juste cinq minutes sur un quai, et que l'on ne reverra probablement jamais. Dans la gare je suis une personne parmi tant d'autres. Dans ces moments-là je suis rappelée à la réalité, je suis toute petite face à un immense univers qui m'entoure. Dans certains de mes voyages, je suis peut-être seule mais je ne me sens jamais vraiment seule. Je suis à coté d'une personne, je parle au marchand de journaux. Je partage avec les autres voyageurs un sentiment commun en cas de perturbations.


J'aime voyager avec juste un sac, avoir mon essentiel avec moi. Je me découvre. Dans un train, je réfléchis, je regarde le paysage, je lis un livre, j'écris. Quasiment sans réseau, sans batterie et sans wifi, c'est l'occasion d'être seule avec moi même. Le meilleur moment est aussi rentrer, retrouver son lit et son petit confort.



Arrivée à Annecy j'y découvre une ville calme. Des étendues d'eaux mais aussi de verdures. On y trouve des canards, des vélos et des gens gentils mais aussi la fraîcheur de la montagne. En se baladant dans la ville on se perd dans des ruelles de charme, avec des maisons colorées, d'autres en pierre. L'odeur de pâtisserie aux chocolats arrive jusqu'à nos narines. Dans la vieille ville impossible de mourir de faim. Les magasins de fromage, de vin, de viande se succèdent. Mais il y a aussi plein de petits cafés, des crêperies et un nombre incroyable de glaciers. Si vous voulez vous baladez dans les ruelles, allez-y le matin. L'après-midi la foule de touriste rend difficile le passage.



Que faire à Annecy ? 

S'y balader. Au bord de ses canaux, dans ses ruelles. S'arrêter dans un café, prendre une glace, louer un vélo ou chausser ses rollers pour longer le lac. Une journée suffit largement pour découvrir cette belle ville. Prendre un moment pour apprécier l'air frais et le bruit de l'eau.


Au bord du lac, l'air est plus frais, on ressent l'influence de la montagne et la fraîcheur de la neige. Au travers du brouillard matinal on peut voir se dessiner les premiers sommets enneigés de l'autre coté de l'étendue bleue. Sur le lac on retrouve des canards et quelques personnes sur des kayaks qui sont parties à la découverte de cette beauté de la nature. L'hiver est toujours présent et il est hors de question de sortir sans son écharpe. Sur les vélos, les cyclistes sont munis de gants, et certains ont même des housses protectrices autour du guidon. Il y a des pancartes avec des bateaux qui indiquent les directions des cinq continents, Los angeles, Sydey, Tokyo ... Un sentiment d'évasion s'empare de moi.


Une des raisons qui m'ont emmenée à Annecy, c'était son lac. Au pied des montagnes je rêvais de voir ce paysage. Et bien je n'ai pas été déçu. Une eau limpide qui laisse apparaître les grains de sable du fond, des dégradées de bleu sur l'horizon, il n'a rien à envier à la méditerranée qui est près de chez moi. J'ai chaussé mes rollers et j'ai suivi la piste cyclable qui longe le lac. Je me suis trouvée un petit coin tranquille près d'un ponton, mes pieds frôlant l'eau. J'ai sorti un magasine et je me suis détendue, près de la nature et loin de la ville, dans un paysage de carte postale.


J'ai dormi à l' Annecy Hostel. La seule auberge de jeunesse de la ville. Mais elle n'en est pas moins très conviviale, le personnel est très sympathique. Les dortoirs sont composés de quatre lits avec une salle de bain pour chaque. Salle de bain qui est d'ailleurs très moderne, mieux que dans certains hôtels. Au rez-de-chaussée il y a une cuisine de disponible pour cuisiner ses repas, et des bacs spéciaux aménagés pour que chaque voyageur puisse y laisser sa nourriture. On est loin de l'ambiance d'usine qu'il peut y avoir dans certaines auberges.


Avez vous déjà visité Annecy ?

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire