samedi 22 avril 2017

Pourquoi j'ai arrêté d'acheter la presse féminine


Quand on part en vacances, que ce soit en train, en avion ou en voiture au détour d'une aire autoroute, il est impossible de les rater, ces quelques pages de papier glacé qui nous attendent sur les présentoirs.

Avant c'était un de mes moments favoris. J'arrivais, ravie de pouvoir échanger quelques pièces contre un ou deux magazines. Des fois trois quand je n'arrivais pas à choisir.

Ado cela me faisait rire, je lisais un ou deux magazines, souvent le jeune et jolie qui a plus tard été racheté. Mais à un moment je me suis rendue compte que c'était toujours la même chose, les thèmes traités étaient et sont les mêmes. En grandissant j'ai cherché un contenu de qualité, quelque chose d'intéressant à lire et qui pouvait m'apporter quelque chose, m'ouvrir l'esprit. Et dans ces quelques pages de papier glacé je ne trouvais rien de tout cela. Ma lecture finie, elle ne m'avait pas rassasiée, telle un plat sans goût, j'en voulais encore mais je voulais quelque chose de sucré, de salé ou bien encore de piquant. Je voulais pouvoir déguster mon magazine

J'ai écrit un premier article l'année dernière, j'ai voulu le réécrire. Pour ça je suis quand même allée jeter un œil aux dernières parutions, histoire de voir s'il y avait pas eu du nouveau coté kiosque

Alors que peut-on trouver dans ces magazines ? 

En gros sur la couverture on peut trouver : "spécial beauté, spécial mode, spécial sexe ou encore spécial hommes". On nous attire avec les astuces pour avoir une peau zéro défauts, pourquoi à la place ne pas expliquer qu'avoir quelques boutons ou quelques rougeurs ce n'est pas grave ?



Je retrouve une mode unique, avec des shootings uniformisés, les femmes androgynes aux silhouettes qui se suivent et se ressemblent. Où sont passé les fesses, les seins, les cheveux frissés et les teint mats ? Même air de figure, même coiffure, même style ! Une seule vision, une seule mode de disponible.  

J'ai retrouvé les mêmes articles qu'à chaque fois, c'est à dire celui qui nous promet les solutions pour atteindre le septième ciel, ou celui qui nous explique comment fonctionnent les hommes. Bonjour les clichés des magazines féminins

Si on peut y retrouver plus de culture ou de société qu'avant, je ne m'y retrouve toujours pas dans ces tenues proposées, ces accessoires...  J'ai l'impression de lire quelque chose de décalé. La femme y est toujours conforme aux attentes de la société : physiquement, mentalement (bien manger, faire du sport, vouloir être bien apprêtée et "à la mode"). 

J'aimerais vraiment ouvrir un jour un magazine et ne plus y trouver d'astuce pour maigrir, la référence à un sport cool car il permet de donner une belle silhouette, mais le voir mentionner car il est juste bien. Éventuellement même y voir des shootings photo dans lesquels je pourrais vraiment mettre les vêtements proposés, car ils seraient portables et car le débardeur n'aurait pas le prix à trois chiffres. 


Au final ? 

Tout ça est bien dommage, car en faisant abstraction des mannequins, des pubs (bien trop nombreuses), quelques articles sont intéressants, comme celui qui énonce des conseils que des personnes ont reçus et qui les ont vraiment aidées. Ou encore ceux plus tournés sur des réflexions de société ou bien culturels. Certains articles que j'ai trouvés dans Grazia étaient intéressants. Ils mettaient en valeur des femmes, ils parlaient du féminisme. Seulement je déplore le fait qu'ils ne visent que les femmes, que la forme et le reste du contenu ne soit pas dédiés à un public masculin. Eux aussi sont concernés par ces sujets, seulement difficile de leur faire lire quand les messages subliminaux qui leur sont envoyés sont : C'est pas pour toi.

Je ne crois pas avoir vu de catégorie "presse masculine" dans les rayons du marchand de journaux ou alors étiquetée ainsi pour désigner une presse pornographique. Nous pouvons là aussi voir la différence. La pluspart des hommes d'ailleurs trouvent cette presse, la presse féminisme, futile. Car oui, je ne peux le dénier, une grande partie l'est. Alors pourquoi ne cherchons pas à faire mieux ? Ne vallons pas nous mieux, homme comme femme, lecteur comme rédacteur ? Pourquoi ne pas enlever le qualificatif : presse féminine et se tourner vers de la presse sociale qui serait destiné à tout le monde, peu importe son genre ? A une époque où l'on essaie de faire comprendre le fait que le bleu n'est pas que pour les hommes et le rose les filles, les médias sont encore trop concentrés sur le genre. La preuve en est qu'il y a carrément une catégorie "presse féminine". 

J'ai commencé à regarder le documentaire Elles prennent la parole fait par les internettes, et cela m'a fait réaliser que les filles sont vues comme ne pouvant principalement parler que de beauté ou bien de mode. Et les rares qui font quelque chose de différent ne sont pas connus, vont avoir des remarques liées au physique alors que là n'est pas le point. 
Lorsque j'ai dit à un mec que je tenais un blog la première chose qu'il m'ait dite était : " non mais moi les blog tutos beauté et tout ça très peu pour moi"
Nous avons grandi dans un milieu où le maquillage et la mode sont mis en avant comme étant des choses de filles. Les jeux vidéos, le bricolage, les voitures, les technologies sont encore trop vu comme des "choses de mecs". 

Je regrette que la presse papier de ce genre-là, c'est à dire de divertissement, culturel, mode, beauté, ne soit axée que sur les femmes. Soyons honnête un homme n'ira pas acheter ces magazines, à la couverture criant "c'est pour les femmes, homme passe ton chemin". 

A quand une presse papier diversifiée, unie ? Pour finir avec les stéréotypes : la beauté c'est pour les meufs et les jeux vidéos c'est pour les mecs. Pourquoi pas proposer quelque chose de généralement plus diversifiée pour en finir avec l'image unique de la femme ?

Vous avez du pouvoir car vous avez des lecteurs. Pourquoi ne pas utiliser cette visibilité pour faire bouger les choses. Parler c'est bien, agir c'est mieux. 


Du coup je lis quoi ? 


Je vais essayer de chercher du contenu plus diversifié et avec beaucoup moins de pub. Cela veut aussi dire plus cher, mais je préfère payer 4-5 euros mon magasine et en être satisfaite. Je vais sur beaucoup de blog, je peux directement choisir mon contenu.
J'achète aussi des magasines de voyages, mon nouveau chouchou : Le travelers, je le trouve plus intéressant, dynamique que le national géographique.

3 commentaires :

  1. Je n'ai jamais lu la presse féminine, je n'ai même jamais mis le nez dedans. Si, allez, disons trois minutes chez le coiffeur avant de refermer de dépit... d'ailleurs c'est drôle, la dernière fois que je suis allée chez le coiffeur la dame m'a direct' filer un magazine de presse féminine alors que moi je lorgnais sur les GEO et autres choses du genre.
    Je lis National Geographic, je m'y suis mise très tôt (même si je suis carrément en retard, je dois avoir 3-4 mois de retard à rattraper cet été ! xD).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les national géographic sont vraiment très intéressant. Quand je suis allée acheter les magasines pour faire l'article j'ai deux magasines et puis j'ai aussi pris un magasine de voyage. Le vendeur m'a dit ah tiens vous allez ou en voyage ? Comme si pour acheter un magasine de voyage je devais partir x)

      Supprimer
    2. Ben je pense que la grande majorité des gens qui achètent des magazines de voyages le font pour préparer le leur !

      Supprimer